open Menu secondaire

Membres du Comité consultatif sur les questions touchant les personnes handicapées

Membres


Gary Birch, Ph. D.

Gary Birch est directeur général de la Société Neil Squire, poste qu'il occupe depuis 1988.

La Société Neil Squire est un organisme canadien à but non lucratif qui mise depuis plus de 30 ans sur la technologie d'assistance informatique et la recherche et le développement pour aider les personnes handicapées. Elle a aussi mis sur pied plusieurs programmes d'emploi à cette fin. La Société aide ses clients à surmonter les obstacles afin qu'ils puissent être indépendants et devenir actifs dans leur milieu de travail et dans la société. Spécialisée en éducation et en mobilisation du milieu de travail, elle a aidé plus de 40 000 personnes depuis 1984.

Le siège social de la Société Neil Squire est situé à Burnaby, en Colombie-Britannique. Elle a aussi des laboratoires de recherche et de développement à Burnaby et à Vancouver. Ses bureaux régionaux sont situés à Regina (Saskatchewan), à Ottawa (Ontario) ainsi qu'à Fredericton et Moncton (Nouveau-Brunswick).

M. Birch est titulaire d'un doctorat en génie électrique (traitement des signaux biomédicaux) et d'un baccalauréat ès sciences appliquées en génie électrique de l'Université de la Colombie-Britannique.

En 2008, pour son travail au sein de la Société Neil Squire, M. Birch a été nommé officier de l'Ordre du Canada pour l'ensemble de ses réalisations, la plus haute distinction civile au pays. Il a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en 2012 et a été admis à l'Ordre de la Colombie-Britannique, la plus haute reconnaissance de la province, en 2017.

Jewelles Smith, Ph. D.

Jewelles Smith est une ardente défenseure des droits des personnes handicapées au Canada.

Mme Smith se passionne pour les questions touchant l'accessibilité et la participation à la démocratie. Elle compte plus de 15 ans d'expérience de travail variée dans les élections fédérales et provinciales. Elle a obtenu un doctorat de l'Université de la Colombie-Britannique (campus Okanagan) centré sur les droits et la maternité chez les personnes handicapées.

Mme Smith vit en Colombie-Britannique et agit à titre de consultante auprès d'organismes gouvernementaux et non gouvernementaux sur des questions liées à l'accessibilité et à l'intersectionnalité.

Christopher T. Sutton

Christopher T. Sutton, MBA, a été nommé directeur général du Wavefront Centre for Communication Accessibility le 1er avril 2020.

M. Sutton possède plus de 20 ans d'expérience à des postes de responsabilités croissantes dans différents secteurs de la gestion et de la direction. Il a travaillé pour d'importants organismes d'aide aux personnes handicapées aux États-Unis et au Canada. Il a assumé différentes responsabilités de direction dans les domaines du développement des affaires, de la collecte de fonds, des relations avec les gouvernements et les intervenants, du marketing, des communications et des ventes, et ce, dans le secteur public, en démarrage d'entreprises et pour des organismes sans but lucratif.

M. Sutton détient un baccalauréat ès arts en science politique de l'Université Gallaudet ainsi qu'une maîtrise en administration des affaires de l'École de commerce Ivey de l'Université Western Ontario. Il possède également différentes attestations professionnelles. Très sollicité pour ses connaissances d'expert en accessibilité, diversité et inclusion, il siège à plusieurs comités nationaux et provinciaux. Membre et fondateur de divers groupes de travail ralliant les industries et les consommateurs, il a réussi à améliorer l'accessibilité et l'inclusion de différentes parties intéressées. En 2019, il a témoigné en faveur de l'adoption du projet de loi C-81 – Loi visant à faire du Canada un pays exempt d'obstacles devant trois comités parlementaires.

Ayant une déficience auditive profonde depuis la naissance, M. Sutton a eu recours à des appareils auditifs durant sa jeunesse. Afin d'élargir ses possibilités en matière de communication, il s'est soumis en 2008 à une opération visant l'installation d'un implant cochléaire. Dans ses temps libres, il fait du bénévolat pour des organismes de charité, mentore de jeunes adultes et aide de petits organismes à lancer des entreprises sociales.

Cet adepte des voyages, des plages, de la bicyclette, de la cuisine et de la lecture est né à Terre-Neuve-et-Labrador, a vécu à Washington (DC) et à Ottawa (Ontario), puis s'est installé à Vancouver (Colombie-Britannique) en mars 2020.

Danique Buissé

Danique Buissé est devenue paraplégique en 2017 à la suite d'un accident de motoneige. Ce changement plutôt brusque dans sa vie lui a ouvert les yeux sur les obstacles et défis auxquels font face les personnes à mobilité réduite. Elle souhaite être une voix qui sensibilise les gens de sa communauté à l'importance de l'accessibilité pour tous.

Danique a poursuivi des études en comptabilité et travaille présentement pour la Division scolaire franco-manitobaine dans le domaine des finances.

Duane Morgan

Duane Morgan est vice-président de l'Institut national canadien pour les aveugles (INCA) pour le Canada atlantique. Il est membre à temps plein de l'équipe de l'INCA depuis 15 ans, mais est actif au sein de l'organisme depuis beaucoup plus longtemps. Ayant une importante déficience visuelle, il est devenu client de l'INCA il y a près de 40 ans, avant de participer aux activités de l'organisme à titre bénévole, puis d'en devenir un employé. Duane connait les obstacles auxquels sont confrontées les personnes qui ont un handicap visuel. Il a appris beaucoup du travail qu'il a effectué auprès d'un grand nombre de personnes ayant divers degrés de déficience visuelle. Aujourd'hui, il puise dans ces connaissances et sa propre expérience pour participer à l'élaboration et à la réalisation de programmes novateurs ainsi qu'à la revendication d'améliorations de la réalité vécue par les aveugles au Canada.

Au début de sa carrière à l'INCA, Duane a joué un grand rôle dans l'établissement d'un programme de soutien à la carrière, dont l'objectif était de combler le déficit de services aux personnes ayant un handicap visuel qui veulent accéder au marché du travail de Terre-Neuve-et-Labrador. Quelques années plus tard, il a été l'un des chefs de file d'une démarche de représentations qui s'est soldée par l'engagement du gouvernement de Terre Neuve et Labrador à financer de façon durable les services de réadaptation offerts aux personnes subissant une perte de vision. En 2016, Duane a déménagé à Ottawa pour occuper le poste de directeur général de l'INCA pour l'Est ontarien. Il est maintenant de retour chez lui et poursuit son travail pour le Canada atlantique.

Hélène Hébert

Hélène Hébert est une personne sourde de naissance et est très active au sein de la communauté sourde du Québec. Elle est engagée auprès d'organismes comme le Réseau québécois pour l'inclusion sociale des personnes sourdes et malentendantes (ReQIS), qui assure la défense collective des droits et la promotion des intérêts des personnes sourdes et malentendantes, signeures et oralistes. Elle est également directrice nationale francophone à l'Association des sourds du Canada et co-éditorialiste et correctrice de la revue Voir Dire, une revue d'information sur l'univers de la surdité préparée en partenariat avec la Société culturelle québécoise des sourds.

Retraitée de l'enseignement depuis juin 2020, Hélène Hébert est titulaire de plusieurs diplômes universitaires, tels qu'un baccalauréat en éducation (spécialisation en orthopédagogie) et un certificat en littérature jeunesse. Elle est aussi diplômée en études supérieures centrées sur l'administration scolaire.

En parallèle de son dynamisme social, Hélène Hébert prend le temps de profiter de la vie, de s'occuper de ses enfants – malgré qu'ils soient grands maintenant– et de faire de l'exercice pour son bien-être physique et mental.

Jocelyne Pambrun

Jocelyne Pambrun est une aînée franco-manitobaine d'origine métisse. Elle défend activement les droits des personnes issues des communautés autochtones et anime des ateliers auprès des jeunes afin de transmettre son savoir issu des cultures des Premières Nations et, plus précisément, de ses racines métisses.

Jocelyne Pambrun travaille chez The Link: Youth and Family Supports, à Winnipeg, où elle offre du soutien aux jeunes et aux familles en situation de précarité. Elle y a rempli plusieurs rôles, où ses connaissances et son savoir-faire sont venus en aide aux populations vulnérables. Elle a notamment conçu un cours destiné aux personnes touchées par la sclérose en plaques et à leurs familles, afin de les appuyer au quotidien. Relevant elle-même plusieurs défis en lien avec cette maladie, elle croit vivement que son expérience peut servir aux autres.

Jocelyne Pambrun participe à divers conseils et associations, tels que la Société canadienne de la sclérose en plaques, l'Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba, le Eyaa-Keen Healing Centre et Chez Rachel.

Kory Earle

Kory Earle a été, jusqu'à récemment, président de Personnes d'abord du Canada.

Personnes d'abord du Canada est un organisme national qui représente les personnes ayant une déficience intellectuelle. L'organisme mène ses activités grâce au soutien par les pairs, au partage d'histoires personnelles et au perfectionnement des compétences en leadership. Il fait la promotion du droit des personnes de choisir où et avec qui elles veulent vivre, tout en veillant à ce que la voix des personnes ayant une déficience intellectuelle soit entendue et respectée.

L'objectif de Personnes d'abord du Canada est d'informer et d'influencer les collectivités et le gouvernement afin que toutes les personnes ayant une déficience intellectuelle puissent vivre comme des citoyens égaux et à part entière au Canada.

M. Earle siège également au conseil d'administration de Normes d'accessibilité Canada, un organisme qui vise à rendre le Canada accessible à tous.

Michael Ciarciello

Michael Ciarciello est éducateur et formateur en informatique à Montréal, au Québec. Il enseigne aux élèves aveugles à utiliser des logiciels de numérisation de textes et de lecture à l'écran ainsi que d'autres dispositifs d'assistance pour les personnes aveugles.

M. Ciarciello cultive une passion pour la musique qui lui a permis, au fil des ans, de définir ses projets personnels et professionnels. Inspiré par l'amour de son grand-père pour l'accordéon et vivement encouragé par sa famille à exploiter ses intérêts musicaux, il a appris à jouer de l'accordéon, du piano et de la guitare. Il travaille à temps partiel pour Dancing Dots, une entreprise spécialisée dans les logiciels de musique en braille et les technologies d'assistance dans le domaine de la musique.

M. Ciarciello a obtenu une maîtrise en technologie éducative (Educational Technology) à l'Université Concordia.

Noah Uluuni Papatsie

Noah Uluuni Papatsie est né et a grandi à Iqaluit. Il est soignant et a dix enfants et deux petits-enfants. Il a travaillé pour l'Inuit Broadcasting Corporation (IBC) jusqu'à son accident, survenu en 1999. Il a depuis commencé un travail de représentations pour les personnes handicapées, a été conseiller municipal d'Iqaluit et remplit des mandats pour l'Inuit Communications System, une filiale d'IBC.

M. Papatsie est bénévole à la Nunavummi Disabilities Makinnasuaqtiit Society, milite pour la Coalition of Nunavut DEAs, est membre d'Inclusion Canada depuis 2009 et siège au conseil d'administration du Maliganik Tukisiniarvik Legal Aid, qui fait valoir les droits des personnes handicapées dans des affaires familiales. Il est aujourd'hui membre du Comité consultatif sur les questions touchant les personnes handicapées d'Élections Canada.

Roxana Jahani Aval

Roxana Jahani Aval est en troisième année d'études de droit à l'Université de Windsor, où elle vise l'obtention d'un diplôme de juris doctor. Cette jeune Iranienne milite sans relâche pour faire entendre les voix des jeunes dans le mouvement en faveur des droits des personnes handicapées. Ancienne présidente et membre à titre personnel de l'Association nationale des étudiant(e)s handicapé(e)s au niveau postsecondaire, elle travaille étroitement avec les étudiants afin qu'ils profitent de mesures d'adaptation, fait la promotion de l'accessibilité sur le campus et aide les étudiants dans leurs démarches visant l'obtention de ressources.

Mme Jahani Aval a obtenu deux baccalauréats ès arts de l'Université York : l'un en psychologie et l'autre en études des droits de la personne et de l'équité, avec la plus haute distinction. Le York Support Network, un organisme de la région de York, en Ontario, lui a remis le prix Marilyn Nearing en récompense de services communautaires exceptionnels.

En parallèle à ses activités bénévoles et à ses études, Mme Jahani Aval est artiste, photographe et membre active de la communauté iranienne de Toronto. Son intention est de faire carrière au gouvernement dans le domaine des politiques publiques.