open Menu secondaire

Avant-proposRapport sur la 44e élection générale du 20 septembre 2021

C'est avec plaisir que je présente le rapport d'Élections Canada sur la 44e élection générale. Ce rapport fait état des activités de l'organisme pour la préparation, la conduite et la clôture du scrutin.

Je prévois également soumettre au Parlement au cours des prochains mois un rapport de recommandations qui indiquera toute modification qu'il est souhaitable, à mon avis, d'apporter à la Loi électorale du Canada pour en améliorer l'application. De plus, Élections Canada a commencé à évaluer sa conduite de l'élection générale, et définira d'autres points à améliorer qui n'exigent pas de mesure législative. Nous publierons les résultats de ces travaux sur notre site Web cette année.

La 44e élection générale s'est tenue pendant la pandémie de COVID‑19. Nous avons donc apporté de nombreux changements à nos opérations pour veiller à ce que les Canadiens puissent exercer en toute sécurité leurs droits démocratiques de voter et de se porter candidats. Ces changements incluaient notamment :

  • de nouvelles mesures de santé et de sécurité – telles que de l'équipement de protection individuelle pour les travailleurs électoraux, du désinfectant pour les mains, des écrans de plexiglas, de la signalisation sur la distanciation physique et des crayons à usage unique – aux lieux de scrutin et aux bureaux locaux d'Élections Canada;
  • des services élargis de vote postal par bulletin spécial, notamment un nouveau portail de demande en ligne et des boîtes pour le dépôt des bulletins de vote spéciaux aux lieux de scrutin, le jour de l'élection;
  • une formation mise à jour pour les travailleurs électoraux;
  • un modèle à un seul préposé au scrutin par bureau de vote, au lieu de deux;
  • un nouveau volet sur la santé et la sécurité de la Campagne d'information des électeurs, qui comprenait des campagnes complémentaires ciblant les étudiants et les personnes âgées ainsi qu'une campagne de recrutement améliorée.

Élections Canada s'est également préparé à ce que plus de Canadiens choisissent de voter par la poste par bulletin spécial qu'aux élections précédentes en raison de craintes liées à la pandémie. En fin de compte, l'organisme a reçu plus de 700 000 bulletins de vote spéciaux par la poste, une forte augmentation par rapport aux quelque 55 000 reçus à la 43e élection générale en octobre 2019. Les Canadiens ont été également plus nombreux à voter d'avance. Plus de 5,8 millions d'électeurs ont voté au cours des quatre jours de vote par anticipation, soit une augmentation d'environ 21 % par rapport aux quelque 4,9 millions de Canadiens qui ont voté par anticipation à l'élection précédente.

Élections Canada a également mis en place une stratégie de sécurité pour protéger l'intégrité de l'élection générale. Cette stratégie visait à contrer les possibles tentatives d'ingérence électorale, que ce soit au moyen de cyberattaques ou de la diffusion de renseignements inexacts sur le processus électoral. Je suis heureux de pouvoir dire qu'aucune menace sérieuse pour la cybersécurité n'a pesé sur l'infrastructure d'Élections Canada pendant cette élection, outre celles auxquelles tout organisme du gouvernement fédéral est confronté.

À l'approche de l'élection, Élections Canada a amélioré ses services d'inscription des électeurs et la qualité des données du Registre national des électeurs. Nous avons axé nos efforts de rayonnement et de promotion en la matière sur l'augmentation des taux d'inscription.

Même si les premières données indiquent que les Canadiens étaient généralement satisfaits des services de vote offerts par Élections Canada, l'organisme a dû relever un certain nombre de défis pour l'administration de la 44e élection générale. Nous procédons à une analyse approfondie de ces questions et réfléchissons à des solutions pour l'avenir.

Comme c'est le cas pour chaque élection générale, il y a encore beaucoup à faire pour clore l'élection, notamment vérifier les rapports de campagne des entités politiques et publier les résultats officiels du scrutin. L'organisme réalisera également des sondages auprès des électeurs, des entités politiques et des travailleurs électoraux pour évaluer de façon exhaustive les principaux volets de la conduite de l'élection. En situation de gouvernement minoritaire, Élections Canada mènera ces travaux tout en maintenant son état de préparation pour la prochaine élection générale, qui peut être déclenchée à tout moment.

En conclusion, j'aimerais remercier les quelque 195 000 travailleurs électoraux, directeurs du scrutin, agents de liaison locaux, et autres intervenants qui ont travaillé dans des circonstances particulièrement difficiles pour permettre à leurs concitoyens d'exercer de façon sécuritaire leurs droits démocratiques de voter et de se porter candidats à la 44e élection générale.

Stéphane Perrault
Directeur général des élections