open Menu secondaire

Le rayonnement local lors de la 41e élection générale

Objectif du présent rapport

Un certain nombre d'évaluations réalisées pendant la 41e élection générale portaient en tout ou en partie sur le rayonnement local et sur le Programme des agents de relations communautaires. Le présent rapport résume les grandes constatations qui en sont issues. Il propose également au Comité de coordination du rayonnement d'Élections Canada des recommandations visant à améliorer le rayonnement local auprès des groupes cibles entre les élections, la fonction de rayonnement dans les bureaux locaux d'Élections Canada, le recrutement et la formation, le rayonnement local favorisant l'accès au processus électoral, les outils de rayonnement ainsi que le Programme des aînés et des jeunes autochtones.

Sources d'information

L'information contenue dans ce rapport provient des documents suivants portant sur la 41e élection générale :

  • Enquête sur l'évaluation de la 41e élection générale – Rapport final d'évaluation (Enquête sur l'évaluation de la 41e élection générale) : résultats du sondage auprès des directeurs du scrutin pendant la 41e élection générale.
  • Enquête sur l'évaluation du PAJA : résultats du sondage auprès des travailleurs du programme pendant l'élection.
  • Observations du Programme des agents de relations communautaires : Rapport sommaire (Rapport sommaire des ARC) : observations et recommandations issues des visites effectuées auprès des ARC en région pendant la 41e élection générale.
  • Sondage effectué auprès des agents de relations communautaires (Sondage auprès des ARC) : analyse des 303 questionnaires remplis par les ARC.
  • Sommaire du Rapport de progression du rayonnement : sommaire des réponses des directeurs du scrutin au questionnaire hebdomadaire sur les activités des ARC.
  • Sessions récapitulatives avec les directeurs du scrutin : rétroaction des directeurs du scrutin à la suite de la 41e élection générale.
  • Sommaire des activités de rayonnement lors de la 41e élection générale : commentaires des ARC sur l'efficacité des activités de rayonnement.
  • 41e élection générale – Sondage auprès des administrateurs sur l'utilisation de la carte d'information de l'électeur comme preuve d'adresse (Sondage auprès des administrateurs) : résultats d'un sondage de juin 2011 auprès des administrateurs de résidences pour personnes âgées, d'établissements de soins de longue durée, de bureaux de conseil de bande de Premières Nations et de résidences étudiantes.

Sommaire des recommandations

Le travail entre les élections

  • Mener les activités de rayonnement suivantes de façon continue avant et entre les élections :
    • Accomplir davantage de tâches immédiatement avant l'élection afin qu'au déclenchement de l'élection, le personnel en région soit prêt à exécuter des activités de rayonnement en appui à l'inscription, au vote et à la diffusion d'information électorale. Il faudrait notamment : déterminer quel travail a été fait à l'élection précédente; renouer avec les personnes-ressources ou établir de nouvelles relations (particulièrement important dans le cas des communautés autochtones); établir des plans d'action avec les administrateurs et les consulter pour trouver des façons de contrer les obstacles possibles à l'inscription et au vote. Ce processus serait grandement facilité par l'ajout de tâches avant et après l'élection (p. ex. faire le suivi des activités réalisées et de leurs résultats, noter les pratiques exemplaires et tenir les dossiers à jour).
    • Mener des activités de rayonnement local en appui à l'éducation civique, par exemple une campagne éclair annuelle d'éducation civique auprès des écoles, des enseignants, ainsi que des commissions et associations scolaires. Déterminer qui est le plus apte à effectuer ce travail : le directeur du scrutin, l'agent de liaison en région ou quelqu'un d'autre.

La fonction de rayonnement dans les bureaux locaux d'Élections Canada

  • Faire l'examen des activités de rayonnement en région et voir qui serait le mieux placé pour les mener (ARC, agent de révision ciblée, coordonnateur des bulletins spéciaux).
  • Revoir le rôle et les fonctions de l'ARC et s'assurer que les ARC les comprennent.
  • Confier à une seule personne-ressource au bureau local d'Élections Canada la responsabilité de coordonner le travail avec les travailleurs électoraux appropriés (p. ex. superviseur de la révision, coordonnateur des bulletins spéciaux) et de faire la liaison avec les intervenants externes et les administrateurs d'établissements de soins de longue durée et d'institutions postsecondaires.
  • Examiner les possibilités de coordonner le rayonnement entre les circonscriptions et les régions.

Le recrutement et la formation

  • Élections Canada à Ottawa devrait offrir aux directeurs du scrutin un soutien continu en matière de recrutement et de formation des ARC. Cela comprendrait :
    • des lignes directrices et des recommandations sur le recrutement;
    • de la formation sur le recrutement pour les directeurs du scrutin et les directeurs adjoints du scrutin;
    • un examen des possibilités de rendre le poste plus attirant (échelle salariale améliorée, heures additionnelles entre les élections);
    • l'élaboration d'un programme uniformisé d'orientation en rayonnement pour les directeurs du scrutin, les ARC et tout employé en région participant aux activités de rayonnement;
    • la création possible d'un programme officiel de recrutement d'étudiants du postsecondaire qui offrirait du travail toute l'année, selon un cycle de quatre ans.

Le rayonnement local favorisant l'accès au processus électoral

  • Les ARC devraient continuer de travailler avec les administrateurs d'établissements de soins de longue durée et de résidences pour personnes âgées, d'établissements postsecondaires et de conseils de bande, et de collaborer étroitement avec tous les groupes cibles pour faciliter l'accès au processus électoral et informer les électeurs sur le processus.
  • Il faudrait tirer parti des activités de rayonnement « en personne » pour expliquer comment, quand et où voter lorsque des changements sont introduits dans le processus.
  • Le régime d'identification de l'électeur devrait être simplifié.

Les outils de rayonnement

  • Il faudrait améliorer les outils promotionnels en recourant au langage clair et simple dans tous les documents, en adaptant le contenu aux groupes cibles et en traduisant plus de documents en diverses langues.
  • Pour s'acquitter efficacement de leurs fonctions, les employés en région chargés du rayonnement devraient disposer des outils nécessaires, comme un ordinateur et des appareils de communication.
  • Élections Canada devrait élaborer une politique d'utilisation des médias sociaux ainsi qu'une trousse d'outils Web qui guiderait le personnel en région dans l'utilisation adéquate et efficace de ces nouveaux moyens de communication.

Le Programme des aînés et des jeunes autochtones

  • Même s'il y a eu moins de participants au Programme des aînés et des jeunes autochtones (PAJA) à la 41e élection générale qu'à la précédente, la majorité des aînés, des jeunes et des ARC interrogés affirment que le programme demeure utile aux électeurs et reçoit un bon accueil dans la communauté. Ce programme devrait être maintenu et revu à la lumière des recherches qui se poursuivent sur les obstacles au vote que rencontrent les électeurs autochtones.