open Menu secondaire

Comité consultatif d'éducateurs – Compte rendu des la réunion de 27 et 28 novembre 2017

Introduction

Élections Canada (EC) a réuni les membres du Cercle consultatif d'éducateurs (CCE) pour obtenir des avis et des conseils d'experts sur la conception et la production de nouvelles ressources pédagogiques. Pendant son mandat de trois ans, le CCE fournira des conseils sur le programme d'éducation civique d'EC pour en assurer la pertinence, la qualité et la crédibilité.

La première réunion a eu lieu les 27 et 28 novembre 2017. Seize personnes y ont participé : une de chaque instance provinciale et territoriale; une enseignante d'une école des Premières Nations; et deux membres à titre individuel.

Pendant deux jours, les membres ont évalué deux produits en préparation et ont donné leur avis sur la conception de trois activités à faire en classe. Ils ont également donné de précieux conseils sur les meilleures stratégies pour susciter l'intérêt des élèves et des enseignants.

Le présent rapport résume les points et les recommandations qui en ont découlé.

Contexte d'apprentissage

Les membres ont brossé un portrait général du contexte d'apprentissage de leur province ou territoire, notamment de la place accordée aux sciences sociales et à l'éducation civique dans leur programme d'enseignement. On a soulevé les points suivants :

  • Au Canada, une seule instance rend obligatoires les cours d'éducation civique. Par conséquent, plus EC sera en mesure de faire le lien entre les matières, mieux ce sera.
  • Les années scolaires étant divisées en semestres, les sciences sociales ne sont pas toujours enseignées pendant une période électorale. Aborder cette matière dans le cadre d'autres cours augmente la probabilité que les élèves voient ces notions en période électorale.
  • Il est important d'intégrer les sciences sociales à l'enseignement de différentes matières.
  • Certains participants ont mentionné que les cours d'éducation civique étaient souvent donnés par des non-experts (comme l'entraîneur de football de l'école), qui ne maîtrisent pas le contenu.
  • Les programmes d'enseignement de plusieurs instances font actuellement l'objet d'un examen; une grande importance est accordée à la réalité et aux perspectives autochtones en raison des appels à l'action de la Commission de vérité et de réconciliation.

Au cours de leurs présentations, les participants ont rappelé le rôle que les enseignants peuvent jouer dans la formation des futurs électeurs, s'ils ont les bons outils pour le faire. Un membre a fait part d'une expérience d'enseignement de la démocratie à des élèves de 9e année, dans une école des Premières Nations : la veille d'une élection, un de ses anciens élèves, qui avait maintenant 18 ans, l'a appelé pour lui demander où aller voter.

Principales observations

Dans l'ensemble, les membres ont indiqué qu'EC était sur la bonne voie en misant sur un apprentissage basé sur le questionnement pour la conception de ses ressources d'éducation civique. La pédagogie des ressources présentées à la réunion a été jugée rigoureuse et conforme aux méthodes modernes. En particulier, les participants ont noté que les activités de réflexion et les activités pratiques se distinguaient parce qu'elles favorisaient la pensée critique. Un membre a mentionné qu'il était impressionné par l'engagement d'EC à adopter une méthode critique et à fournir du matériel étoffé allant au-delà de ce qui avait été fait jusqu'à présent. On s'est aussi questionné longuement, à savoir si la question initiale, « Pourquoi voter est-il important? », devrait être remplacée par « Voter est-il important? ». Reformuler la question de cette façon correspondrait davantage à l'approche pédagogique des nouvelles ressources d'EC. Les membres ont trouvé que les ressources, en plus de miser sur l'apprentissage fondé sur le questionnement, étaient axées sur les élèves, interactives et attrayantes, tout en étant liées aux programmes d'enseignement.

Les membres ont reconnu EC comme un expert en matière de contenu, non seulement par ses connaissances électorales, mais aussi par son accès à une grande diversité de contenus et de sources qui peuvent avoir une valeur éducative exceptionnelle s'ils sont adaptés à l'enseignement en classe. Cette abondance de contenu, qui comprend des cartes et des données électorales, peut permettre d'établir des correspondances pédagogiques significatives pour les élèves.

De nombreux participants ont manifesté un intérêt pour les données d'EC, soit les taux de participation, les statistiques démographiques ainsi que les données et renseignements historiques. Ils croient que ces informations leur permettraient d'établir des correspondances avec d'autres matières comme les mathématiques, les sciences sociales, l'histoire et la géographie. De plus, certains ont fait valoir que ces renseignements peuvent toucher d'autres domaines, comme les statistiques, l'éducation civique, l'économie, l'anglais et le français, et les arts visuels.

Recommandations

Bien que les membres du CCE aient appuyé l'orientation des nouvelles ressources d'éducation civique d'EC, ils ont insisté sur la nécessité de les mettre à l'essai avec des enseignants et des élèves avant de passer à leur version définitive, leur conception et leur production. Ils ont soutenu qu'il était particulièrement important de les mettre à l'essai avec des enseignants tant experts que non experts en la matière, pour s'assurer que tous les enseignants peuvent facilement utiliser ce matériel. La rétroaction des enseignants et des élèves sera un facteur de réussite essentiel; grâce aux essais, EC pourra peaufiner les diverses activités.

Les membres ont suggéré d'ajouter un volet de formation des enseignants dans chaque ressource. Chaque ressource serait ainsi accompagnée d'un guide. De plus, lors de la conception des guides, il a été recommandé qu'EC intègre des éléments fondamentaux comme des questions directrices pour les enseignants qui maîtrisent moins bien le contenu (exemples : Qu'observez-vous? Que constatez-vous?).

Si de nombreuses suggestions ont été formulées au cours de la réunion sur les façons d'intégrer davantage de contenus sur les Premières Nations, les Métis et les Inuits, l'approche inclusive d'EC a été considérée comme solide.

Tous les participants ont approuvé le plan d'EC, soit de produire ses ressources en divers formats pour répondre aux besoins variés des salles de classe canadiennes. Ils ont confirmé qu'EC doit produire des ressources dans un format numérique téléchargeable et imprimable et utiliser des vidéos, des applications et d'autres technologies pour fournir divers moyens d'accéder aux ressources. De plus, les participants ont trouvé que les activités tactiles qu'ils avaient essayées pendant la réunion étaient pertinentes.

À la fin de la réunion, EC a proposé des points à l'ordre du jour pour la prochaine réunion, notamment :

  • des pratiques exemplaires pour la promotion des ressources et programmes d'EC;
  • des idées pour la consultation des enseignants et l'obtention d'un soutien professionnel;
  • l'intégration d'une évaluation des élèves dans les ressources.

Tous les membres ont indiqué qu'ils seraient prêts à participer à des essais et à d'autres activités au-delà de leur participation officielle au comité. Les membres qui ne donnent pas de cours en classe ont déclaré qu'ils pourraient faire appel à leur réseau d'enseignants pour les essais pilotes.

« Je suis heureux d'avoir l'occasion de siéger à ce comité. La réunion a surpassé mes attentes. Comme d'autres l'ont dit, c'était rafraîchissant de travailler avec une organisation qui s'intéresse aux enseignants et à leurs idées. Le fait que vous mettiez l'accent sur l'apprentissage par le questionnement, la pensée critique et la discussion montrent que vous êtes sur la bonne voie! »

Annexe 1

Participants à la réunion
NomProvince/Territoire
Jud DeulingYukon
John StewartTerritoires du Nord-Ouest
Ken BeardsallNunavut
Sonja Van Der PuttenColombie-Britannique
Shashi ShergillAlberta
Robert JardineSaskatchewan
Connie Wyatt-AndersonManitoba
Diane VautourOntario
Geneviève GouletQuébec
Darryl FillierTerre-Neuve-et-Labrador
Stéphanie BabineauNouveau-Brunswick
Ian CoffinÎle-du-Prince-Édouard
Wendy DriscollNouvelle-Écosse
Josy RoskeÉcoles des Premières Nations
Alan SearsMembre à titre individuel
Christina GanevMembre à titre individuel
Animatrices
Lisa BrazeauGroupe Lemmex
Rachel CollishawConsultante en éducation
Personnel d’Élections Canada
Stéphane PerraultDirecteur général des élections du Canada par intérim
Susan TorosianDirectrice exécutive, Politiques et Affaires publiques
June CreelmanConseillère principale en éducation civique
Jasmine DemersAgente principale de rayonnement
Sandra BaranekAgente de rayonnement
Christine SmithAgente de rayonnement
Allan SibleyAgent principal de rayonnement
Dianne BrydonConsultante

Annexe 2

Ordre du jour de la réunion – Jour 1 : le lundi 27 novembre 2017
8 h Déjeuner
8 h 45Ordre du jour
9 h Mot de bienvenue du directeur général des élections par intérim
9 h 30Présentation des participants – tour de table
10 h 15Pause-santé
10 h 30Former de futurs électeurs : Initiative de renouvellement du programme d'éducation civique d'Élections Canada
11 h Études de cas sur l'action citoyenne
Prototype pour rétroaction et considérations
12 h Dîner
13 h 15Le droit de vote au fil du temps
Prototype pour rétroaction et considérations
14 h 30Pause-santé
14 h 45Discussion en groupe
15 h 45Ressource : Pourquoi voter est-il important?
Pour réflexion et discussion le jour 2
16 h 15Fin du jour 1
Ordre du jour de la réunion – Jour 2 : le mardi 28 novembre 2017
8 hDéjeuner
8 h 45Ordre du jour
9 hRessource : Pourquoi voter est-il important?
Pour réflexion et concertation
10 h 15Pause-santé
10 h 30Ressource : Géographie des élections
Pour réflexion
11 h 45Dîner servi par un traiteur
12 h 30Ressource : Interprétation des données électorales
Pour réflexion
13 h 30Discussion en groupe
14 h 45Pause-santé
15 hOrdre du jour de la prochaine réunion
15 h 30Mot de la fin
16 hDépart