Menu secondaire

Profil du directeur du scrutin

Nomination et qualités requises

Nommé par le directeur général des élections pour une période de 10 ans, le directeur du scrutin est responsable de l'administration du processus électoral dans une circonscription fédérale. Le rôle du directeur du scrutin est complexe, passionnant et valorisant. Il fait appel à un bon leadership et à une grande variété de techniques de gestion : la gestion des ressources humaines, financières et matérielles, la gestion de projets, les relations publiques et la bureautique, pour ne nommer que celles-là. Le directeur du scrutin doit avoir des compétences dans ces domaines et être d'une grande efficacité pour s'acquitter des tâches qu'on attend de lui dans un très court délai.

À titre de responsable de l'intégrité et de la probité du processus électoral dans sa circonscription, le directeur du scrutin doit également faire preuve de certaines qualités personnelles : jugement sûr, patience, tact, discrétion et dynamisme. Bien que le directeur du scrutin reçoive des directives précises du directeur général des élections sur la façon d'administrer la Loi électorale du Canada et la Loi référendaire ainsi que le processus électoral, il est appelé à prendre beaucoup de décisions importantes en fonction des circonstances et des conditions locales, et à résoudre les nombreux problèmes qui peuvent surgir dans le déroulement d'un scrutin.

Le travail étant de nature impartiale et apolitique, le directeur du scrutin doit lui-même le demeurer à tous égards. Il doit se conformer au Code de déontologie des administrateurs électoraux d'Élections Canada, et s'abstenir de toute activité politique à caractère partisan, à l'intérieur et à l'extérieur de toute période électorale ou référendaire.

Nature du travail

Le travail du directeur du scrutin en cours d'élection ou de référendum est fort exigeant. Il doit travailler de longues heures, sept jours sur sept, un minimum de 36 jours au cours de la période électorale – à partir de la date de délivrance du bref d'élection jusqu'au jour du scrutin – et plusieurs jours encore après ce dernier. Sa disponibilité entre les périodes électorales est aussi requise, de façon intermittente et à temps partiel, afin de compléter des tâches préscrutin, participer à des séances de formation ou de breffage, etc.

Pour s'en acquitter, il doit notamment :

Le directeur du scrutin doit se conformer aux directives émises par le directeur général des élections en ce qui concerne les heures au cours desquelles son bureau doit être ouvert, soit de 9 h à 21 h du lundi au vendredi; de 9 h à 18 h le samedi; de midi à 16 h le dimanche, sauf quelques exceptions.

Tâches

La fonction principale du directeur du scrutin est la conduite d'un scrutin dans sa circonscription. En plus des tâches liées à cette fonction, pendant la période électorale, le directeur du scrutin doit permettre à qui le demande d'examiner l'acte de candidature des candidats confirmés. Après une élection, il doit en faire de même pour les rapports des dépenses électorales des candidats, et ce, pendant six mois après qu'ils deviennent disponibles.

Le directeur du scrutin doit également pouvoir se libérer pour participer à diverses activités entre les élections et les référendums, entre autres des séances de breffage sur toute nouvelle législation ou des formations sur les nouvelles procédures, et des projets spéciaux ou des consultations pour accroître l'accès au système électoral de tous les électeurs, à la demande du directeur général des élections.

Vous pouvez obtenir une copie de la description de travail du directeur du scrutin ici.

Pour plus de renseignements :

Élections Canada
30, rue Victoria
Gatineau (Québec)
K1A 0M6

Téléphone :

1‑800‑463-6868
sans frais au Canada et aux États-Unis

001-800-514-6868
sans frais au Mexique

613‑993-2975
de partout au monde

Pour les personnes sourdes ou malentendantes :
ATS 1‑800‑361-8935
sans frais au Canada et aux États-Unis

Télécopieur :

613‑954-8584 
1‑888‑524-1444
sans frais au Canada et aux États-Unis


On peut obtenir ce document sur des supports de substitution.

Décembre 2016

Info connexe